La chronique Agora:L’Edition du week-end – La démocratie à toutes les sauces, sauf économique-il n’y a jamais eu,il n’y a pas et il n’y aura jamais de « démocratie » économique,politique,intellectuelle,etc: »La démocratie n’a jamais rien fait »-de Gaulle (si ,la guerre comme Athènes,Rome,les amerlocs tous toujours en guerre)

 

 

L’Edition du week-end – La démocratie à toutes les sauces, sauf économique

 


 .
La Chronique Agora

Paris, Samedi 17 décembre 2016

L’EDITION DU WEEK-END

  • Simone Wapler : La démocratie à toutes les sauces, sauf économique
    Alors que nos élites invoquent en permanence les bienfaits de la démocratie, un tel fonctionnement est refusé aux domaines financiers, monétaires et économiques.
  • Nicolas Perrin : Planification et bonne querelle
    Mélenchon a toujours des solutions simples aux grands problèmes de notre pays. La planification et l’Etat stratège restent ses remèdes miraculeux privilégiés.

 

LES NOTES DE SIMONE WAPLER

Simone Wapler

La démocratie à toutes les sauces, sauf économique

La planification centrale a toujours des effets secondaires nuisibles et les réactions des marchés sont toujours imprévisibles. Ces deux lois empiriques sont les fils conducteurs quotidien de nos chroniques.

Aujourd’hui des esprits supérieurs pensent qu’ils peuvent planifier la monnaie, sa nature, sa quantité et imposer leurs constructions théoriques aux bipèdes qui oeuvrent dans « l’économie réelle ». Janet Yellen décide de réduire le débit de dollars inondant le monde en relevant ses taux directeurs. Elle le décide en fonction d’une batterie d’indicateurs abstraits, comme le rappelait David Stockman.

Aux Etats-Unis, le nouveau président qui avait promis de s’attaquer au marigot de Washington s’entoure de crocodiles familiers de la nourriture de ce même marigot. Pour vous en convaincre, lisez la série de Bill Bonner sur les hommes de Trump ici.

En Inde, le gouvernement Mori décide que les 1 200 millions d’habitant de son pays doivent goûter aux bienfaits de la monnaie-crédit, des réseaux bancaires et des paiements électroniques pour pouvoir mieux les taxer.

En Europe, Mario Draghi trafique les taux d’intérêt à la baisse pour faire paraître certains Etats de l’union monétaire solvables.

En France, le gouvernement joue au jeu de « je taxe tout ce qui bouge encore une oreille » mais « j’organise les ultimes cadeaux fiscaux avant les élections ». Les loueurs intermittents seront connus du fisc grâce à la nouvelle loi de « révolution numérique ».
[NDLR : Au fait, si vous avez reçu vos taxes foncières, savez-vous que ces impôts sont truffés d’erreurs ? En vérifiant certains points clés et en entamant certaines démarches, vous pouvez réduire substantiellement la facture : notre fiscaliste vous donne toutes les clés pour agir. Cliquez ici.]

Alors que toute la Parasitocratie n’a que le mot « démocratie » à la bouche, en matière économique et financière, elle se refuse farouchement à cette même démocratie.

Pour terminer cette semaine, Nicolas Perrin s’est intéressé au plus populaire des politico-twitteurs-youtubeurs, Jean-Luc Mélenchon, et à sa dernière idée de planification.


LES NOTES DE NICOLAS PERRIN

Planification et bonne querelle

Jean-Luc Mélenchon est récemment devenu le youtubeur politique le plus suivi de France et l’homme politique le plus populaire. Pas étonnant, dans un pays où tous les présidents qui se sont succédé à la tête de la République depuis 1981 étaient de fieffés démagogues.

Avec Mélenchon, au moins, la situation est toujours limpide et les solutions proposées ont le mérite d’être simples. Le député européen applique le principe KISS (« Keep it simple, stupid ») à tellement de sauces que parfois, ça se voit.

Mais cette simplicité n’est que de façade, car le candidat de la France Insoumise manie en réalité avec brio toutes les techniques de la dialectique éristique. Il est vrai qu’en 40 ans de vie politique, il a eu le temps de répéter ses gammes. Gardez Schopenhauer à portée de main, tant Mélenchon semble de prime abord toujours avoir raison.

Prenons par exemple ce tweet du 1er décembre 2016 : « Tout le monde planifie, même les grandes entreprises. Nous, nous planifierons pour changer les modes de production. » Si les grandes entreprises le font, l’Etat doit suivre leur exemple.

tweet

CQFD ? Pas vraiment. En réalité, nous avons ici affaire au syndrome de toute puissance marxiste, un sophisme et une mystification avec éruption de Hauts commissariats et de plans quinquennaux.

La mystification : « l’Etat stratège » aurait vocation à décider des modes de production

Mélenchon présuppose qu’il incombe à l’Etat d’organiser la production. Que voilà une idée qui sent bon l’entreprise d’Etat cubaine ! Mais il est vrai que pour Mélenchon, si « Fidel a fait des erreurs », « tout le monde a fait des erreurs » et « l’épée de Bolivar marche dans le ciel ».

Il me semble que les exemples soviétiques, chinois, cubains ou encore coréens parlent d’eux-mêmes. A moins bien sûr de considérer comme Ségolène Royal qu' »il faut savoir regarder les choses positivement » et que la Révolution a tout de même garanti la « liberté religieuse » et « la liberté de conscience » aux Cubains. Dans la même logique, pourquoi ne pas réhabiliter Hitler, puisqu’il a construit des autoroutes ?

Par ailleurs, les deux phrases qui composent ce tweet ne s’appliqueraient que dans une France ayant supprimé le bleu et le blanc de son drapeau. En effet, s’il revient à l’Etat de décider des « modes de production », c’est qu’il n’y a plus d’entreprises privées pour « planifier » quoi que ce soit mais uniquement des entreprises d’Etat. Dans ce scénario, les chefs d’entreprises privées ont été remerciés par des fonctionnaires et expropriés de leurs biens qui ont été transformés en sovkhozes.

Le sophisme : si la planification fonctionne pour les grandes entreprises, aucune raison qu’elle ne fonctionne pas pour l’Etat

Pour assurer leur rentabilité et leur développement, les entreprises développent et mettent en oeuvre des stratégies qui visent à allouer plus efficacement leurs ressources que la concurrence. Si des cadres et des ingénieurs peuvent le faire, il irait donc de soi que l’Etat, fort de son armée de fonctionnaires, verrait ses activités de production couronnées de succès…

Ici, Mélenchon met sur le même plan deux entités que tout oppose. Une entreprise privée qui ne dégage pas de profit a vocation à disparaître. Au contraire, un Etat qui mène une politique industrielle désastreuse peut pratiquer la subvention, en théorie tant que sa capacité d’endettement le permet.

Le rapport au profit et au temps n’est pas le même. « La Silicon Valley réfléchit à 1 000 ans […] et nos politiques à 15 jours », explique souvent le chroniqueur Laurent Alexandre. Le constat qu’il dresse à propos des enjeux des NBIC vaut malheureusement pour tous les secteurs où intervient le pouvoir politique.
[NDLR : Réfléchir à 1 000 ans… et vivre en pleine forme à 100 ans ? « Tuer la mort » est une des ambitions des biotechnologies — et cela pourrait enrichir les actionnaires de cette petite entreprise bien particulière. Découvrez ici son marché potentiel de 169 milliards de dollars…]

Pourquoi les extrêmes prospèrent-ils grâce à des discours simplistes ?

Le principe KISS repose sur l’idée selon laquelle la simplicité de la stratégie constitue le meilleur moyen pour séduire. Mieux vaut donc tenir un discours spécieux mais simple plutôt qu’un discours honnête mais complexe.

Jean-Luc Mélenchon a-t-il conscience du fait que les solutions qu’ils proposent sont vouées à l’échec ? A chacun de se faire son idée en ayant en tête le triangle d’incompatibilité de Jean-François Revel selon lequel « on ne peut pas être à la fois socialiste, honnête et intelligent ».


L’Investissement de la Semaine


N’achetez PAS une once d’or…
Avant d’avoir lu ce message !

Découvrez l’incroyable recommandation de Simone Wapler… et comment elle pourrait vous permettre de démultiplier la moindre hausse du cours de l’or !

Tout est expliqué ici.

Publications AGORA © Tous droits réservés 2002-2016

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s