Contacter l’auteur
Envoyer à un ami
Se connecter
Créer un blog

Eglise, vérité et humanité
Archives

janvier 2017
décembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
Toutes les archives

Catégories

Bible
Ethique
Foi
Histoire de l’Eglise
Le Blogue
Liturgie
Philosophie
Politique
Sacrements
Science et foi
Spiritualité

Derniers messages

MONARCHIE ABSOLUE NE VEUT PAS DIRE POUVOIR ABSOLU
EGLISE ET ESCLAVAGE
QU’EST-CE QUE LA FOI AU SENS CATHOLIQUE ?
L’ABSTINENCE DE VIANDE LE VENDREDI
PEUT-ON IMPOSER LA COMMUNION DANS LA MAIN ?
POURQUOI SUIS-JE REVENU A L’AGE DE 22 ANS A LA COMMUNION DANS LA BOUCHE ?
POURQUOI DIEU PERMET-IL LA SOUFFRANCE DES HOMMES ?
POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL ?
POURQUOI LA REDEMPTION SE FAIT-ELLE PAR LA CROIX ET LA MORT DE JESUS-CHRIST ?
ANANIE ET SAPHIRE
LE MOT « RACE » DOIT-IL DEVENIR TABOU ?
ENCYCLIQUE ECCLESIA DE EUCHARISTIA de JEAN-PAUL II
LA GUERRE QUI A OPPOSE PROTESTANTS ET CATHOLIQUES EN IRLANDE DU NORD EST-ELLE UNE GUERRE DE RELIGION ?
EVENEMENTS MARQUANTS DE L’HISTOIRE DE LA POLOGNE
L’ENCYCLIQUE ECCLESIA DE EUCHARISTIA

Eglise, vérité et humanité
> Histoire de l’Eglise
> EGLISE ET ESCLAVAGE
26 janvier 2017
EGLISE ET ESCLAVAGE

C’est un combat occulté, mais l’Eglise est l’institution qui a le plus fait pour sortir l’humanité de l’esclavage.

L’esclavage est un phénomène universel. Avant l’ère chrétienne, il est partout et massivement répandu.

Le christianisme apporte un enseignement nouveau qui va avoir au cours des siècles un impact sur les cinq continents : l’homme est créé à l’image de Dieu et chaque être humain possède une dignité inaliénable. Saint Paul enseigne qu’ « il n’y a plus ni esclave ni homme libre, ni homme ni femme » 1Corinthiens 12,13 et Galates 3,27. Tout homme est appelé à être « fils de Dieu ». Le Concile de Nicée en 325 encourage l’abolition progressive de l’esclavage.

Dès les débuts du christianisme, les baptisés pratiquent la libération des esclaves en masse. En 872, le Pape Jean VIII, condamne leur commerce et excommunie ceux qui vendent et achètent des esclaves. De 500 à 1500, la chrétienté a fait peu à peu disparaître cette pratique. Saint Henri II, empereur du Saint-Empire germanique, interdit en 1006, le dernier marché d’esclaves existant à Meklembourg, aux confins des pays slaves. En France, le roi Louis X le Hutin, abolit l’esclavage en 1310 (ou 1315). Au Moyen-Age, l’Europe chrétienne est la seule civilisation à avoir fait disparaître cette forme barbare d’exploitation.

Ce n’est qu’au XVIème siècle que commence la traite des noirs par les européens. Cela correspond à la Renaissance, époque où l’Occident à travers une partie de la noblesse, puis de la bourgeoisie, prend peu à peu ses distances avec le christianisme. C’est surtout un retour au droit romain, droit qui admet l’esclavage et qui considère la femme comme inférieure à l’homme.

Il est utile de savoir que ce sont les Noirs eux-mêmes qui ont institué la traite au sein de la société africaine, enrichissant les grands royaumes prédateurs d’Afrique de l’Ouest. Une seconde traite est apparue qui va s’étendre sur douze siècles, celle des négriers musulmans. Les Européens ne sont venus qu’en troisième. L’Occident est le dernier à s’y être mis et le premier aussi ensuite à l’avoir supprimé au bout de deux siècles.

Les européens qui ont pratiqué l’esclavage ne l’ont pas fait pour des motifs chrétiens, mais pour des motifs de cupidité. En fait, ils ne sont pas chrétiens dans leur cœur. Tout au plus ce sont des chrétiens d’étiquette totalement en contradiction avec les enseignements du Christ et de l’Eglise. Il ne faut pas confondre l’humain et le chrétien. Ils agissent par une humanité dévoyée et non par la foi chrétienne. Certains les appellent chrétiens parce que ce sont des européens, mais, en fait, ils ont tournés le dos au christianisme. Peut-être se moquent-ils d’ailleurs de la foi chrétienne, peut-être sont-ils athées ?

Dans une société chrétienne, tout le monde n’est pas réellement chrétien. Il y a forcément des chrétiens de façade. En ce sens, il y a des chrétiens tricheurs, des chrétiens infidèles à leur conjoint, des chrétiens voleurs, des chrétiens criminels, des « chrétiens » esclavagistes. Il y a eu des « chrétiens » communiste ou nazi. Mais tout cela n’a rien à voir avec le christianisme mais avec l’humanité, une humanité pécheresse et pour les deux derniers exemples avec des idéologies elles-mêmes condamnées par l’Eglise.

Posté par EGLISE ET VERITE à 17:42 – Histoire de l’Eglise – Commentaires [0] – Permalien [#]
Tags : droit romain et esclavage, Eglise et abolition de l’esclavage, Eglise et libération des esclaves, Eglise et traite des noirs, Eglise et traite négrière

?

Blog hébergé par CanalBlog | Plan du site | Blog Religions et Croyances créé le 30/07/2015 | Contacter l’auteur | Signaler un abus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s