Sacra moneta:L’or et l’argent comme investissement

s
s
s
s
s
e

s

e
s
s
e
i
net
e
L’or et l’argent comme investissement
26-02-2017
En règle générale, la notion d’investissement est plutôt associée à l’immobilier qu’à l’investissement dans l’or et dans l’argent. Pourtant les métaux précieux constituent une bonne alternative aux placements classiques tels que l’immobilier ou la bourse.

Lingots d’or et d’argent et pièces d’investissement

Lingots d'or et d'argent et pièces d'investissement

Prendre en compte l’histoire monétaire pour investir dans l’or et dans l’argent

Il est très utile de connaître l’histoire monétaire avant de se lancer dans un investissement dans les métaux précieux. L’analyse sérieuse des faits monétaires donne d’excellentes raisons pour investir dans les métaux précieux en toute connaissance de cause.

Investir dans l’or et l’argent : une protection efficace contre les monnaies papier

Le cas de la création monétaire aux Etats-Unis est très intéressant. Comme l’a déclaré à de nombreuses reprises Ron Paul, un sénateur américain farouche partisan de l’or, « L’or monte car nous créons trop de dollars »

Ron Paul considère que la Réserve Fédérale des Etats-Unis créée trop de monnaie papier, la « fiat currency » ou « monnaie fiat » et que cette création massive d’argent déprécie la valeur de la monnaie et fait monter le prix de toutes les autres classes d’actifs dont l’immobilier bien sûr mais aussi la bourses et les matières premières telles que le pétrole, mais aussi bien sûr l’or et l’argent.

La création monétaire débridée : un phénomène mondial

La création monétaire débridée n’est pas seulement le fait de la Réserve Fédérale américaine. Toutes les grandes banques centrales mondiales y ont recours et les principales devises mondiales telles que l’euro, le yen, le yuan ou encore la livre sterling sont concernées.

Vidéo : planche à billets

La vidéo ci-dessous montre la planche à billets imprimant massivement des billets en euro. Mais la création monétaire invisible, c’est-à-dire de monnaie numérique, qui est invisible, est encore plus massive. On ne peut pas créer l’or et l’argent si facilement que cela, ce qui leur permet de conserver la valeur à travers le temps.

Les monnaiess fiat s’autodétruisent par l’inflation

A propos de la création monétaire débridée, Ron Paul a précisé ceci : « Une des caractéristiques des pays qui dévaluent leur monnaie, et qui créent de l’argent papier, c’est que leur monnaie s’autodétruit par l’inflation ».

Réévaluations brutales et périodiques des cours de l’or et de l’argent

L’or et l’argent se sont toujours réévalués au cours de l’histoire. Cette réévaluation a lieu périodiquement quand le public se rend compte que ces métaux précieux sont sous évalués par rapport aux masses de monnaie fiduciaire qui ont été créées. Conserver beaucoup d’argent liquide ou de placements à faibles rendements n’est pas forcément le meilleur arbitrage possible à long terme, car leur rendement finit par devenir négatif quand ils ne sont pas tout simplement détruits, alors que l’or conserve mieux la valeur.

La création massive de monnaie génère des bulles financières

Il existe quelques moments brefs au cours de l’histoire pendant lesquels le meilleur placement pour conserver la valeur de ses avoirs financiers a été l’or et l’argent. Pendant ces courts moments de l’histoire, l’or et l’argent sont les investissements qui ont le meilleur potentiel de gains. A chaque fois que se produisent des phases de création massive de monnaie, cela provoque la création de bulles financières quelque part. Les métaux précieux, l’or et l’argent, bénéficient du gonflement de la masse monétaire.

Définitions de la monnaie et de l’argent

Voilà comment on peut définir la monnaie : c’est un moyen d’échange, une unité de compte, elle est portable (mobilière), divisible, durable et fungible (chaque unité est interchageable). Cette définition de la monnaie est déjà très large, mais on peut encore y rajouter le caractère suivant : la monnaie doit pouvoir être une réserve de valeur sur une longue période.

La comparaison d’une authentique pièce d’or et d’un billet en papier permet de comprendre immédiatement que si le billet est suscpetible de perdre toutes sa valeur d’ici un siècle ou deux, il en va différemment avec la monnaie d’or qui traversera sans encombre les décennies et même les siècles…

Quelques pièces d’or américaines

Quelques pièces d'or

Contrairement aux pièces d’or ou d’argent, les billets papier finissent toujours par perdre toute leur valeur avec l’inflation et le temps qui passe.

Depuis la fin de l’Etalon or (1971), les monnaies ne reposent plus sur aucune base tangible

Avec le système de l’étalon or, pendant longtemps et notamment au XIXème siècle, la création de monnaie était limitée par la détention d’or physique, ce qui limitait l’expansion de la masse monétaire. Depuis la fin du Gold Exchange Standard en 1971, toutes les barrières ont sauté et nous vivons à présent dans un monde de « monnaies fiat ».

Le système monétaire actuel repose aujourd’hui sur la création monétaire basée sur aucune valeur matérielle (« Fiat currency »)

La monnaie ne vaut aujourd’hui que par la signature de l’autorité qui l’émet. Les billets ne sont gagés sur aucune valeur matérielle tangible. Ces monnaies n’ont de valeur que parce que les gouvernements leur donnent une valeur légale par décret (cours forcé). D’ailleurs, le revers de la médaille, si on peut dire, c’est que les gouvernements collectent cet argent pour le paiement des impôts, et que les gouvernements qui laissent filer la planche à billets finissent par être leur propre dupe puisque les citoyens paient leurs impôts en monnaie dévaluée… Les billets et cette monnaie n’ont pratiquement pas de valeur intrinsèque (l’impression d’un billet de 1 dollar coûte 6 centimes de dollars) et on a déjà vu, à la fin de périodes d’hyperinflation, des personnes utiliser des liasses de billets dévalués pour alimenter leur cheminée…

Dans le monde de la « Fiat currency », il n’existe pas de restrictions à la création de monnaie

Les systèmes monétaires basés sur des monnaies de papier répètent toujours les mêmes erreurs à travers l’histoire : les gouvernements n’ayant pas de limites matérielles (comme l’or ou l’argent qu’ils possèdent véritablement), ils finissent par imprimer toujours plus de monnaie et aboutissent à l’hyperinflation dans laquelle cet argent de papier perd toute valeur (alors que les éléments matériels, dont l’or et l’argent, conservent toujours leur valeur). Nous sommes actuellement dans une période d’intense création monétaire. Aux Etats-Unis, les déficits sont hors de contrôle. La masse monétaire en circulation aux Etats-Unis connaît une véritable explosion. La crise de 2008 a accéléré le mouvement de création monétaire et désormais la Réserve Fédérale américaine fait tourner directement la planche à billets en rachetant elle-même des bonds. La valeur du dollar ne cesse donc de se déprécier. Et bientôt les billets de banque américains atteindront leur vraie valeur, leur valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro.

Pire que la planche à billets : l’argent électronique

D’ailleurs il y a encore pire que les billets de papier : il y a désormais la monnaie électronique, la monnaie virtuelle, qu’il ne tient qu’à un employé de la banque centrale de créer en ajoutant des chiffres sur des lignes de crédit… [NDR : il y a longtemps que l’argent existe sous forme physique ou fiduciaire, et l’évolution des nouvelles technologies ne fait rien de plus que de faciliter et d’accélerer le processus de création monétaire].

Il n’est même plus nécessaire d’imprimer du papier pour accroître la masse monétaire !

Le crédit crée la monnaie – Le système de Réserve fractionnaire

L’argent n’est d’ailleurs pas créé uniquement par la planche à billets. L’essentiel de la monnaie est aujourd’hui créé par le biais du crédit, dans un système bancaire dit de « Réserves fractionnaires ». La Réserve Fédérale des Etats-Unis, affirme Ron Paul, a le pouvoir de créér de la monnaie à partir de rien. D’ailleurs, surenchérit M. Maloney, la Réserve Fédérale n’a aucune réserve et il s’agit d’une entreprise privée qui défend des intérêts privés. Les actionnaires de la Réserve Fédérale se voient verser des dividendes de 6% par an. La Réserve Fédérale crée des « bonds » à partir de rien. Ces « bonds » sont des chèques qu’elle signe et qu’elle remet au Trésor.

C’est ainsi que naît la monnaie. Le gouvernement dépense alors cet argent. Ces sommes finissent sous forme de dépôts dans les Banques privées. Et c’est alors que ce produit le miracle du système bancaire de réserve fractionnaire… Pour chaque dollar déposé, la banque peut prêter 10 nouveau $ car la Réserve obligatoire n’est fixée qu’à 10% (aux Etats-Unis; dans d’autres pays, ce chiffre peut être différent). A chaque fois que la banque fait un prêt, la valeur de ce prêt est créée en tant que monnaie. Il s’agit donc d’un système multiplicateur de crédit (de monnaie).

Les prêts bancaires alimentent ainsi la création monétaire. La monnaie provient désormais essentiellement des prêts bancaires, plus que des dépôts des épargnants. Comme l’univers dans la théorie du Big Bang, le système monétaire est ainsi en expansion permanente [quand tout va bien]. M. Maloney, parle « d’arnaque » pour qualifier ce système, mais il vaudrait mieux employer l’expression de mythe ou de croyance collective. La valeur de la monnaie repose sur des croyances ou sur des mythes.

La croissance de la masse monétaire déprécie la monnaie

Cette croissance de la masse monétaire déprécie la monnaie. Mais surtout, au Etats-Unis, l’Etat prélève des impôts qui permettent de payer les intérêts de la Réserve Fédérale, bouclant ainsi un cycle de création monétaire.

Ce système est en place depuis près d’un siècle aux Etats-Unis (1913) et alimente l’idée d’une conspiration visant à vider les comptes bancaires des citoyens au profit des banques. Selon Ron Paul, « la Réserve Fédérale rend le crédit possible, mais d’une certaine manière elle le fait de façon frauduleuse en diluant la valeur de la monnaie. Les épargnants sont volés par ce système ». Les banques ne perdent jamais, les épargnants perdent toujours.

Le système est hors contrôle

Les déficits américains ne cessent d’empirer depuis une vingtaine d’années. La crise a agravé la situation et la seconde vague de défauts hypothécaires est en train d’arriver. Les déficits vont donc continuer à se creuser et ce de façon exponentielle notamment en raison des intérêts de la dette. L’hyperinflation s’installe. Il n’y a pas de porte de sortie autre que la création monétaire massive ou la faillite.

Au cours de l’histoire, l’or a toujours joué un rôle de conservation de la valeur sur la longue durée, une valeur refuge en dernier recours pendant les phases d’hyperinflation. Le phénomène est toujours le même : l’absence de limites conduit les gouvernements à créer toujours plus de monnaie, jusqu’à ce que le public se rende compte de l’inflation et de la sous-évaluation de l’or et de l’argent, qui récupèrent alors brutalement leur « vraie valeur »… Parmi les précédents historiques d’hyperinflation, il est question de l’évolution du mark en Allemagne de 1914 à 1923. Il est ensuite question de la réévaluation de l’or en 1933 aux Etats-Unis, puis de la suspension de la convertibilité du dollar en or en 1971. A cette date, le président Nixon a convaincu le monde entier de remplacer l’or et l’argent par du papier monnaie. Cette suspension était sensée être temporaire, elle dure encore aujourd’hui… Depuis l’abondon du système de Bretton Woods et le flottement de la valeur des monnaies, les cours de l’or n’ont pas cessé d’augmenter. 1 once d’or se négocie à présent contre 1500 dollars. A chaque fois qu’un gouvernement abuse de la création monétaire, la monnaie perd de sa valeur tandis que l’or la conserve…

Un investisseur avisé devrait acheter de l’or et de l’argent…

Au terme de toutes ces réflexions, le lecteur concluera de lui même qu’il ne lui reste plus qu’une chose à faire : investir dans l’or et l’argent…

Autres pages sur l’investissement dans l’or et l’argent

[quote]

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s